Ecriture et Résidence (7)

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer

Après toutes ces années passées loin de l’écriture, il faisait bon y revenir. Ce fut un retour consacré à la fois à l’enfance (« La Fin du Loup ») et à la conjugaison du Patrimoine architectural et littéraire (« Monsieur de la Fontaine, vieux, un soir d’orage… »)                                   

 

C’est ainsi que nous avons inauguré notre Résidence… Appelée pour trois années au Théâtre de Chartres, la compagnie ne pouvait qu’accepter l’offre amicale de Jacques Kraemer.

 

 

La saison suivante, nous saisissons l’occasion de travailler dans une scénographie à l’italienne et nous lançons dans un vaste projet autour de Bertold Brecht. Des textes dramatiques, extraits de « Grand’Peur et misère du III Reich » alternent avec des poèmes d’exil (de facture plus personnelle) et un texte théorique important dont nous ne donnons qu’une partie « Les cinq difficultés pour écrire la Vérité ».

 

Notre dernière saison de Résidence, nous donnerons sous le titre générique de « Saisons d’écriture » quatre textes courts : « France 43», « Richard Toi » (un spectacle très jeune public qui rencontrera un large succès), « Trio Conjugal » (qui sera monté peu de temps après par une jeune compagnie lilloise) et « Fugue(s) » qui marque nos adieux.