Chroniques rurales de notre temps chez Mon Petit Editeur

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer

 

D'abord, il y a eu cette envie, très s forte, de raconte (d'imaginer?) ce qu'avait été le séisme qui bouleversa les campagnes françaises au tournant des années cinquantaine - soixante. Ce que Michel Debatisse à pu appeler "la Révolution silencieuse". Et puis, réfléchissant aux formes qu'un tel récit pourrait prendre, très vite, l'histoire de famille s'est imposée. Restait à étendre la durée, de manière à couvrir au moins trois générations : de la Première guerre mondiale jusqu'à 1969, parce que cette année-là, un autre dirigeant paysan, Bernard Lambert' ouvre une nouvelle séquence.

 

Mais une seule famille pouvait-elle témoigner de l'ampleur d'un tel mouvement ?

 

C'est ainsi que sont nées trois familles.

 

Reste que ce texte à été écrit pour être lu à voix haute.il suffisait d'expérimenter un nouveau genre : le roman à dire.